Cliniques et associations en France

Services d'avortement

Pour plus d'informations sur où et comment accéder à l'avortement, veuillez visiter:

http://www.ivg.social-sante.gouv.fr/

En France l’accès à l’IVG sans danger existe depuis sa légalisation en 1975. Depuis diverses lois ont élargi les droits des femmes à avorter librement.

Cependant, la pratique des IVG est rigoureusement encadrée. Il est possible d’avorter par méthode médicamenteuse jusqu’à 5 semaines de grossesse (ou 7 semaines d’aménorrhée) à domicile et jusqu’à 7 semaines de grossesse (ou 9 semaines d’aménorrhée) en établissement de santé (clinique ou hôpital). Les IVG médicamenteuses sont réalisées par un médecin (gynécologues ou médecins généralistes) ou une sage-femme soit à l'hôpital jusqu'à 9 semaines d'aménorrhée mais également dans les cabinets privés jusqu'à 7 semaines d'aménorrhée.

 

Il est possible d’avorter par méthode chirurgicale (par aspiration sous anesthésie locale ou générale) jusqu’à 12 semaines de grossesse (ou 14 semaines d’aménorrhée) en établissement de santé. Dans tous les cas, les femmes souhaitant avorter doivent consulter un médecin ou une sage-femme. Les IVG chirurgicales sont réalisées par des médecins.


L’avortement (quelle que soit la méthode choisie) et les examens associés à l’IVG (comme l’échographie de datation de la grossesse) sont pris en charge à 100% (forfait IVG) par l’Assurance Maladie pour toutes les assurées sociales y compris les bénéficiaires de la CMU complémentaire ou de l’AME. Pour les femmes non assurées sociales, une prise en charge exceptionnelle est habituellement obtenue sans délai par le biais d’une assistante sociale.


Il existe un livret officiel d’information sur l’IVG publié par le ministère de la santé distribué dans les CPEF, les centres d’IVG ou les cabinets médicaux de ville où sont pratiquées des IVG médicamenteuses. Ce guide IVG est aussi téléchargable:


https://ivg.gouv.fr/IMG/pdf/guide_ivg_2018_dossier_guide.pdf


De plus, il existe un site internet officiel d’information : IVG.GOUV.FR et un numéro vert 0 800 08 11 11 (N° national anonyme et gratuit). Pour faciliter l’accès à une structure ou un professionnel de santé pratiquant des IVG, il existe un site internet www.ivglesadresses.orgpour savoir où avorter en France.


Tous les professionnels de santé sont tenus au secret médical à propos des informations que vous leur communiquez. Vous n’avez donc pas à vous inquiéter qu’ils informent qui que ce soit de vos démarches pour avorter.

Si vous êtes “sans papier”, vous pouvez aller dans un centre d’IVG dans un hôpital public qui pourra vous prendre en charge même si vous n’avez de couverture sociale.

France

Abortion is legal on demand for the first 12 weeks of pregnancy meaning up to…