Comment savoir que l’avortement n’a pas abouti ?

 

Un avortement incomplet est un avortement qui n’a qu’en partie abouti. La grossesse est terminée – le fœtus ne se développera plus, mais votre corps n’a expulsé qu’une partie des tissus et des produits de la grossesse. Si vous saignez de manière prolongée, ou excessivement (bien plus que pendant vos règles), si vous avez des douleurs au ventre qui ne disparaissent pas quelques jours après avoir pris le Misoprostol, si vous ressentez une douleur insupportable, de la fièvre, des saignements persistants encore 3 semaines après, ou des douleurs en appuyant sur votre ventre, votre avortement n’est peut-être pas complet. Vous devez aller à l’hôpital ou chez un médecin pour terminer l’avortement si vous notez l’un ou plusieurs de ces symptômes. C’est extrêmement important car les tissus et le sang qui restent dans le corps peuvent causer d’importants saignements ou des infections. Le traitement d’un avortement incomplet est légal partout.
Dans des pays où les femmes peuvent être poursuivies en justice pour avoir avorté, vous n’avez pas besoin de dire au personnel médical que vous avez essayé d’avorter ; vous pouvez dire que vous avez fait une fausse-couche spontanée. Aucun test ne peut prouver que vous avez avorté par médicaments. Il est extrêmement important de soigner un avortement incomplet. Le traitement pour soigner un avortement incomplet est appelé aspiration, ou « curetage ». Toutes les cliniques qui soignent les complications des fausses couches peuvent aider les femmes en cas d’avortement incomplet, puisque les symptômes sont les mêmes.

Quelle est le pourcentage d’avortements incomplets lors d’avortements médicamenteux?

Durée de la grossesse % d’avortements incomplets
0-77 jours 1.6%
78-83 jours 2.6%
83-91 jours 3.4%

(20, 21, 22, 17)