Pourquoi ne devriez-vous pas être seule quand vous faites un avortement médical et que se passe-t-il si vous le faites seule de toutes façons?

 

Il vous êtes fortement conseillé d'employer les médicaments en présence de quelqu'un en qui vous avez confiance. Cependant, si vous choisissez de faire l'avortement médical seule, cela n'est pas nécessairement dangereux. Veillez seulement à être près d'un téléphone ou de pouvoir contacter les professionnels médicaux de quelconque manière. Vous devriez considérer dire à quelqu'un (un voisin, un membre de votre famille, ou quelqu'un qui réside près de chez vous) que vous ne vous sentez pas bien que et vous vous reposez. Vous pouvez ainsi leur demander de vérifier chez vous plus tard dans la journée, soit après que vous ayez employé le Misoprostol. De cette manière, quelqu'un saura le jour même si vous éprouvez des complications. Cette personne pourra vous aider, sans savoir que vous avez fait un avortement médical. Vous pouvez dire que vous pensez que vous avez eu une fausse couche.

Renseignements supplémentaires:
Une étude concernant l'efficacité de l'avortement médical et l'utilisation maison du Misoprostol a été effectuée au Vietnam et en Tunisie. Dans cette recherche, 22% des femmes au Vietnam et 24% de celles tunisiennes n'étaient pas accompagnées lorsqu’elles ont pris Misoprostol. En conséquence, l’étude ne marque pas un taux plus élevé d'échecs, ni de complications ni d'effets secondaires.
Si une femme opte pour un avortement médical, il faut tout de même privilégier l’option que quelqu’un en qui elle a confiance demeure près d’elle pendant le processus. Si elle éprouve des effets secondaires anormalement graves (douleurs extrêmes ou prolongées, saignements, crampes, fièvre, nausées, vomissements, diarrhée), elle devrait avoir quelqu'un avec elle afin d’obtenir de l'aide médicale.